2007
Graines de petits monstres

Editeur

Albin Michel

Le SOIR
Surprises derrière le rideau rouge
CAUWE,LUCIE
Avec « Graines de petits monstres », Natali Fortier signe un album plein de fantaisie où elle dissocie textes et images.
Des pages de garde rouges, texturées comme un tissu pesant. Dans le bas, tout du long, un mot y court, « boum » « boum » « boum » « boum » « boum », de plus en plus grand, de plus en plus fort. Pas de feuillet de titre – celui-ci viendra plus loin, presque à la fin de l’histoire. Mais avançons : l’action commence sans attendre. Les pages de droite présentent les dessins subtils et tendres de Natali Fortier, illustratrice canadienne résidant en France (Lili Plume, Mathurin). Celles de gauche ne comportent que des onomatopées, en blanc sur fond noir, posées en correspondance des personnages en face. Cette dissociation de l’image et du son produit un savoureux effet stéréo. Du jamais vu en littérature de jeunesse, multipliant les possibilités de lecture : avec ou sans textes, avec ou sans images. Nous sommes sur une scène. « Poc » fait le trou du souffleur dont le couvercle se soulève. A côté, sur les planches, une jeune personne, arrosoir à portée de main, se penche sur deux jeunes plantes : « mouais, mouais… mouais », opine-t-elle. Tout au long de cet épatant et astucieux album, il faudra suivre les différentes scènes et les traduire selon son imagination. Un pas de deux se met en place entre la demoiselle jardinière et le mystérieux petit bonhomme chapeauté, également sensible au parfum des végétaux. Des espèces fantaisistes qui poussent à toute allure, sous le regard bienveillant d’une chaise (yeux ouverts à une page, yeux fermés à la suivante) qui leur sert de tuteur et grandit en même temps qu’elles, s’élevant des planches. Qui dit fleurs dit graines, et celles que portent ces plantes étranges sont en réalité des nids abritant autant de petits monstres à l’allure plaisante. Chacun a son cri, noté en page de gauche. Mais, sur scène, les choses se corsent : « vlan, aïe, ouille ». « Grooaw », hurle la chaise, avant de conclure. Le rideau rouge s’entrouvre sur l’écriteau « fin ». Le public apparaît, applaudit à tout rompre. Les acteurs posent les masques. Les parents reprennent leurs petits monstres d’acteurs. Tandis qu’apparaît le titre, Graines de petits monstres, d’autres chaises marchent le long du théâtre… Un spectacle total, plein de finesse et de fantaisie. Dès 5 ans.
LUCIE CAUWE

.

2022
2021
2019
2018
2016
2015
2013
2012
2011
2009
2008
  • L'art a la page
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1998
  • Nathan